Biographie

 

portrait

 

 

Stéphane Ricout, architecte D.P.L.G. né en 1968, est un architecte polyvalent avec plus de quinze années d’expérience professionnelle. Il travaille en tant qu’architecte libéral à Paris.

Ses domaines d’activité s’étendent de la santé au logement, ainsi qu’à la scénographie.

Inspiré par l’architecture de Carlo Scarpa et d’Adolf Loos, Stéphane Ricout est attaché à un traitement maîtrisé de la lumière naturelle. Il cherche à réaliser une architecture en volumes, selon les principes du plan-espace, appelé Raumplan par Adolf Loos.

Stéphane Ricout est très engagé dans la promotion d’une vraie construction écologique:

Le développement durable va hélas droit dans le mur! En effet, il met en application des solutions erronées.

Pourquoi? Son seul objectif est de réduire la consommation énergétique d’énergie fossiles. En conséquence, l’architecture de développement durable utilise paradoxalement des matériaux issus de la pétrochimie, notamment la plupart des isolants et des résines. De plus, elle a recours a une ventilation artificielle des locaux. Ces solutions ne remettent pas en cause fondamentalement notre façon de construire, elles la pérennisent.

Nous mécanisons à outrance nos constructions au lieu d’appliquer des principes de ventilation simples et économiques. Revenons, par exemple, à la ventilation naturelle. Ayons le moins recours possible à la ventilation en double-flux.

En outre, essayons de mieux éclairer nos intérieurs, mettons en avant le plus possible la lumière du jour!

Remettons à l’honneur des matériaux pérennes, qui ont fait leurs preuves pendant des siècles: chaux, brique, pierre, bois non traité.

Construisons plus épais, arrêtons de croire à une « architecture immatérielle ». Enfin, n’ayons plus recours systématiquement au toitures – terrasses pour couvrir nos édifices.

La modernité mérite mieux que les seuls toits plats, le béton brut et les plans libres à tout venant! N’utilisons pas à contre-emploi ces matériaux modernes et merveilleux que sont le béton et l’acier. Ils nous permettent de franchir des portées, de construire en hauteur, de construire léger parfois. En revanche, ils sont médiocres pour constituer une enveloppe. Soyons critiques avec la modernité héritée de nos ainés!

COLLABORATION

Stéphane Ricout renforce les équipes de certains de ses confrères avec lesquels il s’entend bien. Ainsi, il est souvent amené à étendre ses domaines de compétences.

D’avril 2017 à décembre 2019, Stéphane Ricout a collaboré avec l’agence Wilmotte et associés (Jean-Michel Wilmotte). Il est intervenu dans le projet d’un Institut de Recherche de laboratoires pharmacologiques sur le plateau de Paris-Saclay (environ 45.000 m² de surface de plancher au quartier de Moulon).

Parmi les architectes avec lesquels il a travaillé, Stéphane Ricout a particulièrement apprécié Philippe Chaix et Jean-Paul Morel. Il a participé à plusieurs projets de l’agence, parmi lesquels le concours lauréat de l’Art’otel de Cologne, le stade des Alpes de Grenoble, et aussi le siège de la Banque Postale à Paris.

ARCHITECTURE ET SANTÉ

Stéphane Ricout a vingt ans d’expérience en toutes phases, notamment dans des grands projets hospitaliers.

Il a travaillé sur les projets suivants (entre autres):

  1. CHU de La Timone à Marseille pour l’agence AART Samir Farah.
  2. CHU de Pointe-à-Pitre (Abymes) pour l’agence Babel architectes scénographes (associés à Architecture Studio).
  3. Le nouveau CHU sur l’Île de Nantes pour Jean-Philippe Pargade (associé à l’agence bruxelloise Art and Build).
  4. Un Institut de Recherche pour des Laboratoires Pharmaceutiques sur le plateau de Saclay pour l’agence Jean-Michel Wilmotte et Associés.

Enfin, Stéphane Ricout a dirigé la filiale parisienne de BDM architectes (Bordeaux) de 2010 à 2012. BDM architectes était une agence spécialisée dans le domaine de la santé. Elle a été rachetée par Patriarche en 2018.

Par conséquent, Stéphane Ricout intervient en tant que chef de projet aussi bien pour la programmation et la conception fonctionnelle. Il assure aussi la coordination entre les lots architecturaux et les lots techniques.

Et surtout, il s’intéresse particulièrement à la conception des hôpitaux psychiatriques. Stéphane Ricout a participé au concours d’architecture pour la réhabilitation-extension de l’hôpital psychiatrique François Tosquelles à Saint Alban sur Limagnole en Lozère en 2011. Son diplôme D.P.L.G. portait sur l’architecture et la psychiatrie (voir ci-dessous).

LOGEMENTS

Stéphane Ricout s’est occupé de projets de logements neufs et réhabilités.

  1. 35 logements à Mantes-la-Ville en 2012 pour l’agence Babel architectes scénographes.
  2. 42 logements à Bagnolet en 2015 pour Ameller, Dubois et associés.
  3. 193 logements 2016 à Nantes, soit 14.000 m² SDP pour les studios Jean-Jacques Ory.

SCÉNOGRAPHIE

En outre, il a assuré la maîtrise d’œuvre d’installations monumentales pour le compte de l’artiste-plasticien Klaus Pinter

  1. à la villa Hermès à Vienne (Autriche) en 1999 (Wiener Mischung)
  2. au Panthéon de Paris en 2002 (Rebonds)
  3. au musée de l’Albertina de Vienne (Autriche) en 2006 (La conquête de l’air).

Stéphane Ricout a aussi contribué à la maîtrise d’oeuvre de l’exposition sur le photographe Alex MacLean à l’agence Euro-RSCG BETC à Paris en 2003. Il a assisté l’architecte, plasticien et illusionniste Hans-Walter Müller dans son projet scénographique.

DIPLÔMÉ PAR LE GOUVERNEMENT (D.P.L.G.)

Stéphane Ricout a été diplômé par l’école d’architecture de Paris-La Villette en septembre 2000 (Vincen Cornu, directeur de diplôme). Le sujet du Travail Personnel de Fin d’Etudes (T.P.F.E.) avait pour titre:

« L’architecture psychiatrique entre ouverture et fermeture à l’exemple de l’hôpital Les Murets à La Queue-en-Brie dans le Val de Marne ».

De nationalité franco-autrichienne, Stéphane Ricout est trilingue français-allemand-anglais. Il utilise le logiciel Autodesk REVIT depuis 2012 pour concevoir et dessiner les projets en trois dimensions.

Stéphane Ricout est marié et père de trois filles.